Dans le cadre du printemps de l’évaluation, et plus particulièrement lors de l’examen des crédits 2018 alloués à la mission Ecologie – Mobilités, j’ai interrogé le gouvernement sur la prime à la conversion :

Quel montant ?

Quels bénéficiaires ?

Et surtout, quel bilan environnemental ?

  • 255 mille ménages concernés en 2018, dont 70% de ménages non imposables – ce chiffre étant d’ores et déjà en augmentation pour 2019 du fait du doublement du montant pour les deux premiers déciles
  • Un cout global de 405 millions d’euros en 2018
  • Les régions les plus concernées sont AURA, Nouvelle Aquitaine et Occitanie
  • Un bilan environnemental positif :
    • Le principal gain porte sur la réduction des polluants atmosphériques, notamment les particules fines et l’oxyde d’azote
    • Le second gain porte sur l’économie de carburant, à savoir 75 millions d’euros/an
    • Le troisième gain porte sur le CO2 avec 340 mille tonnes de CO2 économisées

Pour voir ou revoir l’intervention en vidéo, cliquez ici

Share This