Xavier Roseren, député de la Haute-Savoie et président du groupe d’étude Montagne à l’Assemblée nationale, a participé cet après-midi (29 avril 2020) à une réunion avec Pierre Lambert, préfet de Haute-Savoie, les partenaires sociaux (SNGM, SNAM, FFCAM) et les services d’urgence et de secours en montagne (SAMU, PGHM, Sécurité civile, SDIS, SIDPC, DDCS,..) afin d’anticiper les conditions nécessaires à la mise en œuvre du déconfinement des activités en montagne à partir du 11 mai.

Xavier Roseren a pour sa part insisté sur la nécessité de relancer l’activité pour les guides de haute-montagne, les accompagnateurs en moyenne montagne et les refuges :

« Ces professionnels de la montagne participent à l’activité touristique du territoire et ne doivent pas être mis de côté car ils sont des éléments garants de sécurité : ils limitent l’accidentologie et permettront d’assurer les mesures sanitaires adéquates en lien avec le Covid-19.

 

A propos de ces mesures, elles doivent impérativement être adaptées à la pratique de la montagne, puisqu’il s’agit d’un environnement spécifique, peu comparable aux activités de la vallée. A titre d’exemple, la distanciation entre un guide qui encorde son client ou dans un dortoir de refuge semble complexe mais des solutions existent et cela ne doit pas empêcher la reprise de l’activité lié à la montagne qui est un pan important de notre économie locale.

Xavier Roseren remercie chaleureusement Monsieur le Préfet pour sa grande écoute, confiance et disponibilité à l’égard des professionnels de la montagne.