Ce lundi 5 mars 2018, le Gouvernement a présenté le plan de transformation de la formation professionnelle.

Retour sur son contenu.

Pourquoi un plan de transformation de la formation professionnelle ?

La formation professionnelle actuelle ne répond plus aux besoins et aux attentes des salariés.
Il y a aujourd’hui une double inégalité dans l’accès à la formation professionnelle : les ouvriers ont deux fois moins de chance d’être formés que les cadres et les salariés des TPE ont deux fois moins de chance d’être formés que ceux des entreprises de 250 salariés et plus.

Elle ne correspond pas à la transformation des métiers et aux mutations technologiques : 50% des salariés accèdent à la formation professionnelle en France contre près de 60% au Danemark et aux Pays Bas et environ 70% en Suisse et en Suède. 32 % des entreprises citent le manque de main d’œuvre compétente disponible parmi les barrières à l’embauche. A noter également, que d’ici 10 ans, 1 métier sur 2 sera transformé.
Pourtant, 78% des français considèrent qu’il est important de se former tout au long de sa vie. Il est donc indispensable de repenser notre modèle de formation professionnelle.

Que prévoit ce plan ?

Cette feuille de route présente 12 mesures concrètes pour rendre la formation professionnelle plus accessible, plus égale, plus lisible et plus transparente.

Elle prévoit ainsi que :

  • Tous les salariés auront 500 euros de crédités par an sur leur compte personnel de formation pour choisir librement leur formation. Ce montant sera de 800 euros pour les salariés non qualifiés.
  • Les formations seront facilement accessibles via une application avec une évaluation en toute transparence.
  • Un conseil en évolution professionnelle sera créé afin d’accompagner les salariés dans leur démarche et leur projet de formation.
  • Les règles seront simplifiées pour les entreprises avec la mise en place d’une seule cotisation formation et d’un seul organisme pour la collecter (l’Urssaf).
  • Les TPE et les PME bénéficieront d’une solidarité financière des grandes entreprises.
Share This