Ce mercredi 26 janvier 2022, Xavier Roseren et son collègue député de Haute-Corse Jean-Félix Acquaviva organisaient des tables rondes pour poser un diagnostic et envisager des solution à la spéculation immobilière

Ce mercredi 26 janvier 2022, Xavier Roseren, député de Haute-Savoie et Jean-Félix Acquaviva, député de Haute-Corse, ont organisé un colloque à Paris sur la problématique de la tension immobilière dans les territoires touristiques.

Il s’agissait dans un premier temps de faire un constat de la situation à l’échelle nationale et locale.

La chercheuse Anne Barrioz parle de « gentrification » dans nos stations de montagne avec des taux de résidences secondaires les plus élevés de France comme à Allos avec 92,6 % ou aux Contamines-Montjoie avec 82,4 %.

La chercheuse Anne Barrioz parle de « gentrification » dans nos stations de montagne avec des taux de résidences secondaires les plus élevés de France comme à Allos avec 92,6 % ou aux Contamines-Montjoie avec 82,4 % : « cela agit comme un frein à la pérennisation des habitants. L’augmentation des prix de l’immobilier est au détriment des populations plus modestes. »

Xavier Roseren insiste : « Si un habitant de Chamonix ou Megève consacre l’intégralité de son salaire (salaire median local) à l’achat d’un bien immobilier d’une surface de 70m2, plus de 24 années seront nécessaires. Des chiffres pratiquement sans équivalent en France dont la moyenne est de 6,4 années ».

Dans un second temps les échanges se sont concentrés sur les solutions pratiques à mettre en œuvre et les perspectives législatives pour réguler la spéculation immobilière et les résidences secondaires.

De nombreuses propositions ont été soulevées telles que minorer les droits de succession lorsque le bien est utilisé en résidence principale, faciliter le droit de préemption pour les communes, réserver dans les plans locaux d’urbanisme (PLU) des zones dédiées au logement permanent.

Tous sont d’accord pour dire qu’il y a urgence et qu’il est maintenant nécessaire de convertir ces pistes de réflexion en mesures concrètes.

Xavier Roseren et Jean-Félix Acquaviva transmettrons les conclusions de ces tables rondes aux ministres concernés.