Xavier Roseren, député de la Haute-Savoie et mobilisé sur le sujet de la réforme de la carte judiciaire, se tient solidaire de l’initiative initiée par les professionnels de la justice ce jeudi 15 février.

« J’ai interrogé le Gouvernement en séance publique à l’Assemblée nationale le 30 janvier dernier. J’ai fait valoir la crainte et les conséquences désastreuses si la Cour d’appel de Chambéry ou les Tribunaux de grande instance de Bonneville et de Thonon-les Bains venaient à fermer. La Ministre de la Justice l’assure : aucune fermeture de lieu de justice n’aura lieu.

C’est un premier acquis mais il faut veiller à ce que nos tribunaux soient maintenus en tant que juridiction de plein exercice. Cela implique de construire un projet commun et cohérent. Depuis ces dernières semaines, j’ai déjà rencontré plusieurs professionnels de la justice du département. Ces rencontres se poursuivent, notamment le 16 février à la Cour d’appel de Chambéry. Il faudra ensuite faire entendre notre voix et faire valoir nos spécificités locales auprès du Gouvernement et j’ai d’ores et déjà sollicité les services ministériels pour organiser une rencontre. »

Facebook
Twitter
YouTube
YouTube
LinkedIn
Instagram