Dans le cadre de la baisse des dépenses publiques et de l’efficience de l’action publique, le gouvernement a annoncé la suppression de « petites taxes », c’est-à-dire de taxes ayant un faible un rendement et ne participant pas à une lisibilité fiscale.

De nombreuses inquiétudes ont été formulées concernant la taxe sur les remontées mécaniques et des annonces portant sur sa suppression ont été diffusées.

Xavier Roseren, député de la Haute-Savoie et Président du groupe d’études « Montagne » à l’Assemblée nationale, s’est donc rapproché de Bercy afin d’obtenir des précisions sur la position du gouvernement sur le sujet.

« Je tiens à rassurer l’ensemble des acteurs de la montagne, et notamment les communes et les départements qui aujourd’hui perçoivent le produit : il n’y aura aucune suppression de la taxe sur les remontées mécaniques. »

Share This