Retour sur les mesures adoptées lors de cette première année, depuis l’élection du Président de la République Emmanuel Macron, la formation du gouvernement et l’élection des députés:

Corriger les inégalités sociales

 Dans la scolarité et la formation

Devoirs faits à la maison : pour lutter contre le décrochage scolaire, un soutien scolaire gratuit a été mis en place pour les collégiens et sera étendu aux élèves du primaire à la rentrée 2018

Priorité aux territoires fragiles : depuis la rentrée 2017, le nombre d’élèves par classe de CP dans les zones prioritaires a baissé. Cela sera ensuite étendu à toutes les classes de CP et de CE1 des zones prioritaires.

Un meilleur accompagnement dans l’entrée à l’université : la mise en place de Parcoursup permet la suppression du tirage au sort et une meilleure connaissance du cursus choisi

Le développement de l’apprentissage : le recrutement est facilité, la rémunération des apprentis est revalorisée et une aide de 500 euros est accordée pour passer son permis de conduire.

Dans l’accès aux soins

La suppression de la sécurité sociale étudiante par le rattachement des étudiants au régime général permet une économie de 217 euros par an avec la même protection.

Dans l’accès au logement

L’accès au logement des étudiants est facilité avec la construction de 60 000 nouveaux logements durant le quinquennat et la mise en place d’une caution locative garantie par l’Etat.

Dans l’accès à la culture

La création du Pass Culture, d’un montant de 500 euros, sera offert à tous les jeunes de 18 ans et utilisables pour l’achat de livres, de billets d’exposition ou de cinéma.

Une économie forte qui valorise le travail

Plus de pouvoir d’achat

Augmentation des salaires : la baisse des cotisations sociales pour tous les travailleurs permet un gain de salaire nets. Ainsi, un salarié payé au SMIC aura un gain de 260 euros nets par an dès 2019.

Augmentation de la prime d’activité : la prime d’activité sera augmentée de 20 euros par mois dès octobre 2018. Elle sera revalorisée chaque année pour atteindre un gain de 80 euros par mois d’ici le quinquennat

Suppression de la taxe d’habitation : la taxe d’habitation sera progressivement supprimée pour 80% des français et sera totalement supprimée pour tout le monde au plus tard en 2021.

Simplification

Droit à l’erreur : une erreur de bonne foi ne sera pas sanctionnée par l’administration afin de faciliter de simplifier la vie des entreprises et notamment des TPE/PME

Suppression du RSI : les travailleurs indépendants seront désormais sous le régime général de la sécurité sociale

Nouveau droit au télétravail : chaque salarié pourra désormais travailler à distance

Encourager l’investissement

Plus d’investissement dans la formation professionnelle : investissement de 15 milliards d’euros dans la formation professionnelle

Soutien à la recherche : un programme national va être crée dans l’intelligence artificielle et 1,5 milliards d’euros va être investi afin de former dans les secteurs d’avenir

Relancer l’économie : un grand plan d’investissement de 57 milliards d’euros a été lancé dans les grands secteurs économiques d’avenir. En plus, la baisse de l’impôt sur les sociétés et la baisse des cotisations patronales permettra aux entreprises de relancer leur investissement et d’embaucher.

Un Etat plus responsable

Gestion sérieuse des dépenses publiques : pour la première fois depuis 2007, le déficit public de la France est sous la barre des 3% de PIB.

Lutter contre la fraude fiscale : l’Etat renforce la lutte contre les fraudeurs avec une police fiscale et des sanctions augmentées

Faire plus pour ceux qui en ont le plus besoin

Augmentation du minimum vieillesse : +30 euros par mois dès 2018, puis 35 euros par mois en 2019 et 35 euros par mois en 2020. Au total, une augmentation de 100 euros en 2020.

Augmentation de l’AAH : +50 euros par mois à partir de novembre 2018 et + 40 euros par mois l’année suivante.

Augmentation du chèque énergie : 4 millions de français bénéficient d’un chèque énergie d’un montant de 150 euros en moyenne. En 2019, il sera revalorisé de 50 euros

Combattre le sentiment d’insécurité

Une représentation plus démocratique

Plus de moyens : Recrutement de 10 000 policiers et gendarmes pendant le quinquennat et la création de 6 000 postes supplémentaires dans les armées

Création de la police de sécurité quotidienne

Punition du harcèlement de rue

Fin du régime spécial de retraites des députés

Interdiction des emplois familiaux

Suppression de la réserve parlementaire

Pour retrouver l’ensemble des mesures et le suivi de la mise en œuvre du programme d’En Marche!, c’est ici

Facebook
Twitter
YouTube
YouTube
LinkedIn
Instagram