Projet – La santé

Au niveau local et régional :

S’appuyer sur l’enquête en cours mais exiger une enquête plus complète sur la qualité de l’air dont les résultats indiscutables par la communauté scientifique et politique nous montrerons combien l’air de notre vallée est nuisible pour la santé de nos concitoyens.

C’est en agissant avec ce sérieux que nous aurons des arguments forts et indiscutables à l’équivalent de la démarche de ce qui a été fait pour le scandale du Médiator pour que plus jamais la région et l’état ne puissent nier la gravité de la situation.

Maintenir les soins de proximité par l’accélération des regroupements de médecins généralistes et spécialistes au sein de maisons médicales qui sont attractives pour tous médecins, kinésithérapeutes, infirmières, sages-femmes car elles renforcent le lien et les compétences par le travail d’équipe et le partage de connaissances.

Renforcer l’offre de consultations délocalisées des hôpitaux vers le bassin Clusien et le Giffre en faisant déplacer un médecin plutôt que 15 patients. Cela permettra non seulement la proximité mais aussi de limiter la pollution.

Développer la télémédecine qui est une des transformations de notre système de soins et qui favorisera la proximité surtout pour les zones éloignées et permettra de s’appuyer sur des ressources paramédicales pour faire le lien entre médecin et patient.

Accompagner et écouter les difficultés des personnels hospitaliers dans leur quotidien et leur donner plus de souplesse pour organiser leur travail

Obtenir des postes pérennes d’internes et d’assistants spécialistes et généralistes en renforçant les partenariats avec les centres hospitaliers universitaires de Lyon et Grenoble afin que nous soyons une vitrine demandée et que nos postes ne restent pas vacants : il faut venir « essayer pour adopter » notre région.

En organisant le Groupement hospitalier de Territoire (GHT) avec le CHAL et Thonon et offrir la meilleure offre de soins pour notre population sans remettre en cause l’efficience des établissements. Ceci est un enjeu majeur du territoire et nous défendrons et mettrons en avant nos atouts pour Sallanches et Cluses.

Appuyer les initiatives locales de projet de santé originaux sur les sujets autour de la petite enfance, du handicap ou de la cancérologie ou de la prise en charge de nos anciens

Au niveau national :

La refonte des études de médecine, déjà entamée par les universités qui sont des mesures de long terme, car il faut laisser le temps à nos futurs médecins de se former. La refonte est d’autant nécessaire qu’actuellement nos jeunes qui souhaitent poursuivre ce cursus sont souvent détruits et perdus par deux années d’universités soldées par un échec dans presque 90% des cas. Ce qui est une hérésie en termes humains et financiers pour nous tous et pour eux d’abord.

L’ouverture d’une table ronde des jeunes médecins pour discuter des modalités d’installation et trouver avec eux des solutions pérennes et attractives pour les faire venir dans les régions sous dotées.

Share This