Une interpellation du député qui s’inscrit dans le cadre de la semaine de contrôle à l’Assemblée nationale

Ce mardi 19 mai 2020, le député Xavier Roseren interrogeait Olivier Dussopt, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics, sur la transition du secteur automobile et l’accompagnement des entreprises industrielles de la vallée de l’Arve, en particulier celles du décolletage.

Xavier Roseren a d’abord insisté sur les spécificités du secteur implanté majoritairement dans la vallée de l’Arve, ainsi que sur ses retombées économiques : 

« En 2017, sur les 2,4 milliards d’euros réalisés par plus de 600 entreprises de décolletage en France, 437 d’entre elles se trouvent dans le berceau historique la vallée de l’Arve que vous connaissez bien Monsieur le Ministre. Ces dernières génèrent, à elles seules, 1,6 milliards d’euros et regroupent plus de 70% des effectifs du décolletage en France. »

Le député a ensuite interpellé le ministre sur les difficultés rencontrées par la filière, en raison de la mutation du secteur automobile et de la crise sanitaire. Malgré un large recours aux mesures d’urgences, le secteur reste, en effet, inquiet quant à sa capacité à parvenir à une reprise de l’activité à court et moyen terme. Xavier Roseren a ainsi, interpellé le ministre quant à l’accompagnement spécifique de ces entreprises et sur l’évolution du plan de relance de l’industrie lié à l’automobile en Haute-Savoie.

Olivier Dussopt annonce un plan d’action spécifique à la vallée de l’Arve

Après avoir rappelé les particularités de ce pan stratégique de l’industrie française, Olivier Dussopt rappelait l’existence de problématiques structurelles du secteur du décolletage et de la mécanique de précision.

En complément du plan de relance pour l’automobile présenté d’ici 15 jours, le ministre a annoncé l’élaboration d’un plan d’action spécifique pour accompagner la reconversion de la vallée de l’Arve. Ce plan, établit en relation avec l’ensemble des acteurs locaux, a pour objet d’apporter un soutien au repositionnement stratégique des acteurs de la vallée, tout en identifiant des perspectives de diversification. En réponse aux attentes des acteurs locaux, le ministre a rappelé que la sortie du chômage partiel serait progressive, en fonction du niveau d’activité et des difficultés rencontrées.