Mardi soir, les députés ont voté dans l’hémicycle l’allongement du délai légal de l’Interruption volontaire de grossesse de 12 à 14 semaines.

Le délai est en effet jugé trop court pour certaines femmes en situation de précarité, éloignées de la contraception ou encore victimes de violence conjugale qui étaient parfois contraintes à partir avorter à l’étranger, lorsque financièrement elles le pouvaient. L’Assemblée nationale avec cet allongement vise à placer la France dans la moyenne européenne (pour comparaison : Royaume-Uni – 24 semaines, Suède – 18 semaines, Espagne – 14 semaines).

Le texte adopté prévoit également l’extension de la compétence des #SagesFemmes à pratiquer des IVG par voie chirurgicale (elles étaient déjà autorisées à pratiquer des IVG médicamenteuses).

Le député Xavier Roseren espère de tout cœur que ce texte pourra être examiné par le Sénat avant la fin du quinquennat pour que nous avancions sur ce droit humain fondamental et inaliénable qu’est l’avortement.

Facebook
Twitter
YouTube
YouTube
LinkedIn
Instagram