Défense de notre agriculture et plan loup : la simplification des tirs actée !

26 Fév, 2024Actualité du moment, Agropastoralisme, Haute-Savoie, Paris

Les arrêtés visant à simplifier le protocole de tirs publiés au Journal officiel et effectifs depuis hier !

Concrètement :

  • Deux tireurs autorisés et le préfet pout même autoriser le recours à un troisième, sur la base de critères objectifs, notamment la taille des estives.
  • Les éleveurs et chasseurs peuvent recourir à du matériel de vision nocturne.
  • Les lieutenants de louveterie et agents de l’Office français de la biodiversité, assermentés, disposant de lunette à visée thermique n’ont plus l’obligation d’éclairer préalablement la cible.
  • Afin de rendre les louvetiers plus disponibles, plus mobiles et plus efficaces, il sera désigné par le préfet dans chaque département plusieurs louvetiers qui seront en charge spécifiquement de la gestion des tirs autorisés de loups.
  • Revalorisation des montants d’indemnisation des éleveurs touchés par une attaque (+33 % pour les ovins et de +25 % pour les caprins).

Moutons, chèvres, vaches, patous : les attaques sont quotidiennes et la pression sur les épaules de nos éleveurs omniprésente !

Cette simplification, qui est le fruit de nombreuses sollicitations de la part des professionnels et des élus, est une avancée importante pour rééquilibrer les rapports de force.

Merci au Gouvernement pour son oreille attentive.